43% de l’énergie pour 11 emplois dans Maria-Chapdelaine

2007/08/29 | Par L’aut’journal 

Dolbeau-Mistassini, le 29 août 2007 – « L’eau provenant de la MRC Maria-Chapdelaine représente 42,8% des 1 976 MW d’électricité qu’Alcan produit chaque année au Saguenay—Lac-Saint-Jean, alors que seulement 11 des 5 441 employés de la compagnie dans la région demeurent dans cette MRC » d’expliquer M. Pierre Simard, président du Syndicat des Employés d’Énergie Électrique Québec (SEEEQ) d’Alcan, en dévoilant les résultats d’une étude sur « la contribution du territoire de la MRC Maria-Chapdelaine à la production énergétique d’Alcan au Saguenay—Lac-Saint-Jean de 1984 à 2003 ».

Réalisée par le Groupe Performance Stratégique, l’étude a été rendue publique dans le cadre de la campagne « Maria-Chapdelaine, une nature généreuse pour partager l’avenir » dont l’objectif est de tout mettre en œuvre pour améliorer la papeterie de Dolbeau-Mistassini en la rendant compétitive pour assurer son avenir.

Pour Messieurs Georges Simard et Gilbert Goulet coprésidents de la campagne, « Maria-Chapdelaine fournit le plus et reçoit le moins dans le dossier Alcan. Cette réalité a été trop souvent oubliée. Pour nous, tout le monde doit profiter de l’énergie produite dans la région, tout le monde ! »

Une valeur de 372,2 millions $ par an

« La quantité d’énergie produite par Alcan avec l’eau de Maria-Chapdelaine est de 846 MW par an, c’est l’équivalent de la consommation annuelle combinée des usines Jonquière, Vaudreuil et Grande-Baie qui emploient ensemble un total de 2 774 personnes. En terme de valeur, c’est 372,2 millions $ par an, si on utilise comme référence le tarif industriel grande puissance d’Hydro-Québec » de préciser Pierre Simard.

De 1984 à 2005, Alcan a payé au gouvernement du Québec un total de 750 millions $ en redevances énergétiques. La part fournie par Maria-Chapdelaine de ce total est de 321,2 millions $. « En moyenne, c’est 15,33 millions $ par an qui échappent à Maria-Chapdelaine, une communauté qui en aurait tant besoin pour assurer l’avenir de sa papeterie et diversifier une économique dépendante à 70% de la forêt.

On a vraiment bien choisi notre thème : Maria Chapdelaine, une nature généreuse pour partager l’avenir », de conclure le président du comité technique de la campagne, M. Henri-Paul Brassard.

(Publicité)