La récréation est finie, les cloches sonnent !

2007/10/16 | Par L’aut’journal 

Aujourd'hui, devant l'Assemblée nationale, de 11 h 30 à 12 h 30, les membres de la Coalition-cégeps manifestent pour dénoncer le sous-financement des cégeps et demander à la ministre de l'Éducation que 40 % de tout réinvestissement en enseignement supérieur leur soit affecté.

La ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), Michelle Courchesne ayant accepté de rencontrer une délégation de la Coalition-cégeps, celle-ci lui remettra en main propre la Déclaration qui a été adoptée par de nombreux conseils d'administration de cégeps partout au Québec au cours de la dernière année, déclaration réclamant un important réinvestissement dans le réseau.

A la veille de la rentrée parlementaire, les membres de la Coalition-cégeps estiment primordial de porter à l'attention de la ministre, encore une fois, les problèmes reliés au sous-financement des cégeps.

Alors qu'il fête ses quarante ans à l'automne 2007, le réseau des cégeps est toujours aux prises avec d'importantes insuffisances financières qui compromettent la réalisation de sa mission dans toutes les régions du Québec.

La Coalition-cégeps demande à la ministre de remédier à la situation et de s'assurer que le financement des cégeps soit à la hauteur de leurs besoins réels.

À cet effet, la Coalition-cégeps demande au gouvernement québécois de s'engager à injecter dans le réseau des cégeps 40 % de tout réinvestissement en enseignement supérieur.

Cette proportion n'est pas le fruit du hasard. Avec plus de 150 000 étudiantes et étudiants, le réseau des cégeps, porte d'entrée des études supérieures, regroupe 40 % de l'ensemble des inscriptions à l'enseignement postsecondaire.

Avec un budget de 1,6 milliard de dollars, le réseau des cégeps recueille 40 % du budget québécois consacré à l'enseignement supérieur. Sans grande surprise, on constatera que la part des budgets de l'enseignement postsecondaire dévolue historiquement au réseau des cégeps a toujours été de 40 %.

En qualité de ministre du MELS, la Coalition-cégeps soutient que madame Michelle Courchesne doit s'engager résolument pour le développement du réseau collégial.

La Coalition-cégeps est composée des organisations suivantes :

La Fédération des associations de parents des cégeps du Québec (FAP). Les organisations étudiantes : la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSE). Les organisations syndicales du personnel de soutien : la Fédération des employées et employés des services publics (FEESP-CSN), la Fédération du personnel de soutien de l'enseignement supérieur (FPSES-CSQ) et le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-FTQ). Les organisations du personnel professionnel : la Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ) et le Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ). Les organisations syndicales du personnel enseignant : le Syndicat des professeurs de l'État du Québec (SPEQ), la Fédération autonome du collégial (FAC), la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ) et la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du
Québec (FNEEQ-CSN).

(Publicité)