Palestine et Israël : une seule solution

2009/02/02 | Par Rezeq Faraz

Pendant des années j'espérais toujours que le mouvement laïque palestinien serait à l'avant-garde pour confronter les conspirations dirigées contre lui et contre la juste lutte du peuple palestinien.

J'ai toujours cru que le mouvement laïque reflétait bien les aspirations du peuple palestinien, sa lutte pour sa libération nationale, le retour des réfugiés palestiniens chez eux, et la création d’un État démocratique et laïque sur toute la Palestine historique. Je crois toujours que cela arrivera tôt ou tard.

C'est à mon avis la seule solution possible, à long terme, pour que le peuple palestinien obtienne justice et voit son droit de retour ainsi ses droits légitimes et justes respectés et appliqués.

À la veille d'Oslo, à ma connaissance, j'étais le seul Palestinien au Canada à dénoncer les préparatifs aux négociations secrètes avec Washington.

Les positions prises par l’OLP lors de réunion du CNP (Conseil National Palestinien ), à Alger en 1988. L’OLP a renoncé à la lutte armée et à 78 % de la Palestine historique et a accepté de négocier avec Israël, finalement sous les auspices des États Unis, qui devrait agir comme médiateur honnête.

La conférence de Madrid en 1991 démarra et se termina par la signature des accords d’Oslo en 1993 sur la pelouse de la maison blanche.

À l'époque certains dirigeants m’ont accusé de trahison à la cause du peuple palestinien et certains ont même eu l’audace de menacer des membres de ma famille qui vivent toujours sous occupation israélienne et continuent leur lutte et leur résistance quotidienne comme le reste de la population palestinienne.

Toutes les tentatives de séduction et de menace ne m'ont pas empêché de prendre les positions que j'ai prises alors. Une partie d'ailleurs se trouve dans mon livre : Palestine, le refus de disparaître dans la section un État ou deux États.

Je ne suis pas un prophète et je ne réclame pas avoir la vérité absolue. Aujourd'hui, tout simplement je fais appel à tous les Palestiniens et leurs sympathisants qui croient comme moi, que tôt ou tard, le mouvement laïque amènera la libération totale de la Palestine et la création d'un état (Palestine-Israël) démocratique et laïque où tous pourront vivre sur un pied d'égalité de droits et devoirs, qu'ils soient de religion chrétienne, musulmane ou juive.

Dans ce sens, je pose aujourd’hui la question, qu'en est-il du mouvement laïque et démocratique dans la situation actuelle dangereuse pour le peuple palestinien?

D’abord pour les amis du peuple palestinien je vais utiliser une citation d’Edwards Saïd. Rappelez-vous la solidarité manifestée à la Palestine ici et partout ... Et rappelez-vous aussi qu’il s’agit d’une cause pour laquelle beaucoup de gens se sont engagés, malgré des difficultés et des obstacles terribles. Pourquoi ? Parce que c’est une cause juste, un idéal élevé, une quête morale pour l’égalité et les droits humains. Prof. Edward W. Said (1935-2003).

Le peuple palestinien fait face aujourd'hui, à Israël, aux États-Unis, à l’Europe occidentale, aux régimes arabes fantoches, ainsi qu’à deux alternatives qui occupent l’avant-scène palestinienne : le Hamas avec son idéologie islamiste donc non laïque et les collaborateurs qui contrôlent la direction du Fatah.

À mon avis, aucun de ces deux choix ne peut guider le peuple palestinien dans un avenir que cherche ce peuple qui a tant sacrifié. Ce peuple dont la majorité est composée de réfugiés a besoin de rentrer chez lui et de vivre avec les populations qui sont déjà en Palestine historique en harmonie dans un état démocratique et laïque.

Pour que cela se réalise, il faut d'abord : 
- rejeter Oslo qui rend même impossible la création d'un mini État sur 22 % de la Palestine historique. C'est Oslo qui a produit la soi-disant Autorité palestinienne que Abbas, le parrain d'Oslo, dirige et que le Hamas cherche à acquérir. Tout cela pendant que le peuple palestinien vit sous occupation et en exil dans les camps de réfugiés et ailleurs dans le monde.
 - il faut donc se défaire de cette autorité. Il faut admettre que le processus d'Oslo n'était qu'une mascarade à l'avantage des desseins israélo-américains pour la région.

Au lieu de démissionner, Abbas et les collaborateurs ont embrassé les desseins américano-israéliens. Ce faisant, Abbas détruit et discrédite le peuple palestinien et son mouvement laïque que le Fatah a d'ailleurs mené depuis plus de 30 ans.

Il faut voir que l'appui israélo-jordanien, du monde occidental et des régimes réactionnaires arabes à Abbas ont justement comme objectif la destruction du mouvement laïque palestinien et la liquidation des droits du peuple palestinien et de la Palestine.

Cet appui ou ce baiser de l'Ourse est le baiser de mort.

Il devient plus facile pour les ennemis du peuple palestinien de vendre chez eux leur guerre contre la terreur et les terroristes (Hamas/Hezbollah…) et ainsi continuer leurs attaques contre les peuples palestiniens, libanais et iraquien. Ils ne se cachent pas pour le dire .

Ce que les ennemis du peuple palestinien cherchent à concrétiser c’est le plan d'Yagal Allon de 1969. En d'autres mots, faire intervenir le régime jordanien et lui remettre les quelques enclaves qui restent en Cisjordanie déjà en bantoustans, ainsi que faire intervenir le régime égyptien et lui remettre le contrôle de Gaza.

En somme, le retour à la situation qui prévalait avant 1967. Et cela après qu’Israël aura réalisé son dessein en Cisjordanie.

Le retrait des colons de Gaza, le mur et la colonisation accrue de la Cisjordanie doivent être compris dans ce sens. Cela est leurs objectifs, malgré toutes les déclarations publiques de Bush, d’Olmert et d’autres à propos d’un État « bantoustan » pour les Palestiniens.

Alors, selon leur dessein, plus jamais la Palestine, plus jamais un État palestinien et plus jamais un retour des réfugiés. Nous voyons clairement leur dessein.

Par ce court message je fais appel aux démocrates et laïques Palestiniens, aux intellectuels palestiniens, à la population palestinienne à l'intérieur et à l'extérieur pour une mobilisation en vue de changer la donne.

Une réunion d'urgence du CNP avec sa charte originelle, doit être tenue le plutôt possible à l'extérieur, loin des pressions israélo-arabo-américaines. Et que le CNP prenne les décisions qui s'imposent.

Mahmoud Abbas et son gouvernement doivent démissionner immédiatement. Ils n'ont plus la confiance du peuple palestinien.

Farouk El Kadoumi comme dirigeant suprême actuel du Fatah doit trouver les moyens pour destituer Abbas, son service de sécurité et la clique du Fatah au pouvoir.

Il doit créer un tribunal pour les juger. De plus, le congrès du Fatah, les membres de la base sans aucun ancien dirigeant ou dirigeant actuel, devrait avoir lieu le plutôt possible et élire un nouveau comité central si le Fatah veut rester un acteur important sur la scène palestinienne.

 Hamas doit changer son programme islamiste s’il veut rester un acteur dans la lutte du peuple palestinien. La population palestinienne est composée de 35 % de chrétiens dont la majorité vit en exil et l’écrasante majorité de musulmans et de chrétiens ne veulent pas de cette idéologie islamiste qui plaît beaucoup au gouvernement israélien et justifie son appel à un état juif.

À ce sujet, lire l’article « Israël and Hamas : The Zionist – Islamiste Waltz  »

Aujourd’hui la population palestinienne est sous le choc partout en Cisjordanie, à Gaza et ailleurs dans le monde. C’est la résistance au quotidien qui continue. Aujourd’hui la population palestinienne ne prend plus au sérieux ni Hanieh de Hamas ni Abbas du Fateh, qui se battent pour une autorité issue d’Oslo.

De plus, les ONG palestiniennes et la société civile palestinienne sont à l’agonie. Elles doivent se lever et se réorganiser et être à l’avant-garde de lutte à venir.

La lutte au quotidien de la population palestinienne va continuer comme durant la première Intifada. Cette lutte aura l'appui incontesté de la population palestinienne à l'intérieur comme à l'extérieur. Cette lutte va reprendre plus tôt que les ennemis du peuple palestinien le pensent.
           
Je demande aux amis du peuple palestinien, et à tous ceux et celles qui appuient la lutte du peuple palestinien pour un État démocratique et laïque sur tout le territoire de la Palestine historique de consolider et de continuer leur appui au peuple palestinien dont la lutte dure depuis si longtemps.

Je demande à tous ceux et celles qui sont d'accord avec moi de faire passer le message à tous ceux et celles qui croient, comme l'a dit Edwards Saïd : « Rappelez-vous la solidarité manifestée à la Palestine ici et partout ....Pourquoi ? Parce que c’est une cause juste, un idéal élevé, une quête morale pour l’égalité et les droits humains ».

(Publicité)