Des pressions de groupes juifs sur le Mohawk College

2011/02/21 | Par CJPMO

Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) annonce qu'une décision du Mohawk College l'avait forcée à relocaliser une conférence donnée par l'auteur américain Norman Finkelstein. La conférence devait avoir lieu au collège le 19 février mais sera maintenant prononcée à la Centenary United Church, au 24 Main Street West, Hamilton, à 19h30, ce samedi, 19 février.

Dans une lettre datée du 11 février, le Mohawk College a insisté pour que CJPMO paie des frais supplémentaires de 1500 dollars pour la «sécurité» et affirmé que «le refus d'assurer le paiement des frais pour la sécurité additionnelle entrainerait l'annulation automatique de la location de la salle au Mohawk College».

Dans une lettre adressée hier, l'avocat représentant le collège a réitéré que la conférence ne serait autorisée à avoir lieu au Collège Mohawk que si CJPMO défrayait les frais de sécurité supplémentaires. CJPMO a refusé de payer ces charges - appliquées de façon arbitraire par le collège plusieurs jours après que le contrat a été honoré - les considérant comme une forme de discrimination administrative et en violation du contrat de location conclu entre CJPMO et le collège.


« Le Mohawk College a avoué aux médias avoir subi des pressions par des groupes juifs pour qu'il annule l'événement », a expliqué Thomas Woodley, le président de CJPMO. « Porter un coup contre CJPMO avec une facture de 'sécurité' de 1500 dollars était le meilleur moyen de forcer l'annulation de la réservation sans vraiment dire 'Mohawk College censure ce conférencier' ».

Le collège a affirmé que huit policiers étaient nécessaires pour « sécuriser » la salle d'une capacité de 190 personnes réservée par CJPMO sur le campus. Bien qu'on ait déjà demandé à CJPMO de payer pour la sécurité lors d'événements dans le passé et qu'elle ait accepté de le faire, elle soutient que jamais il ne lui a été demandé de payer pour autant que huit officiers.

CJPMO a tenu 19 événements avec le Dr Finkelstein au Canada au cours des trois dernières années sans un seul incident de violence, mais a déboursé des milliers de dollars pour du personnel de sécurité inutile. Un événement co-organisé par CJPMO à l'Université Queen le 15 février a eu lieu sans incident et sans aucun personnel de sécurité.

Dr Finkelstein, fils de survivants de l'Holocauste, a critiqué dans ses conférences et ses livres l'attaque d'Israël contre Gaza il y a deux ans et son occupation longue de 43 ans des territoires palestiniens.

Le geste du Collège Mohawk reflète une tendance remarquée par CJPMO et d'autres groupes de justice sociale au Canada ces dernières années. Les universités canadiennes rendent de plus en plus difficile de tenir des événements mettant en vedette des conférenciers socialement progressistes.

Pourtant, au lieu de refuser purement et simplement la tenue de ce genre d'événements, ces universités exigent des frais de « sécurité » scandaleux ou évoquent des retards administratifs faisant en sorte que les événements deviennent pratiquement et financièrement irréalisables.

CJPMO envisage une action en justice pour compenser les pertes et dommages subis suite à la violation de contrat par le Mohawk College.


(Publicité)