Abolition de bureaux de Service Canada

2012/02/10 | Par L’aut’journal 

La sénatrice Maria Chaput a demandé, lors de la période des questions, des réponses au gouvernement à propos de la restructuration massive de Service Canada, qui résultera en la fermeture de 98 bureaux à travers le Canada au cours des trois prochaines années.

Lors de la dernière année, les communautés ont reçu des renseignements contradictoires du gouvernement à propos de la réorganisation de Service Canada.  Maintenant, face à la fermeture de 98 des 120 bureaux de traitement des demandes d’assurance-emploi et l’abolition de 600 postes, la sénatrice Chaput vise à s’assurer que les communautés auront toute l’information pertinente.

Une demande d’information a donc été transmise à la Leader du gouvernement au Sénat, exigeant le portrait complet des communautés qui seront affectées par ces coupures.

La demande vise aussi à obtenir le nombre exact de bureaux et de postes désignés bilingues qui seront abolis.  La sénatrice s’engage à partager l’information reçue avec tous les Canadiens par le biais de son site web,  www.mariachaput.ca, et ce, dès sa réception. 

Ces coupures sont particulièrement inquiétantes car Service Canada a longtemps été un modèle à suivre pour son engagement avec les communautés de langue officielle en milieu minoritaire.

 La sénatrice s’interroge aussi sur le bien-fondé de la décision d’amputer Service Canada de 600 employés affectés au traitement des demandes d’assurance-emploi, alors que plus de 80,000 demandes accusent des retards importants, et que le gouvernement s’est vu obligé d’y affecter 400 employés additionnels au cours des derniers mois. 

L’annonce que les effectifs déjà insuffisants seront grandement réduits est donc alarmante. Selon la sénatrice, les coupes budgétaires, si nécessaires soient-elles, ne devraient pas se faire de manière à préjudicier les travailleurs canadiens de manière disproportionnée. 

Bookmark



(Publicité)