Laïcité et égalité entre les femmes et les hommes

2015/02/03 | Par PDF-Québec

«Pour PDF Québec, être citoyen signifie, dans son sens le plus fondamental, de participer au développement de la société; et la société québécoise a fait le choix de l’égalité des droits entre les femmes et les hommes ainsi que de la séparation entre l’église et l’État. Les nouveaux immigrants, à titre de nouveau citoyens québécois, doivent être avisés de cet état de fait et ont la responsabilité de respecter ces valeurs communes. »

C’est ce qu’a déclaré la présidente de PDF Québec (Pour les droits des femmes du Québec), Michèle Sirois aux membres de la commission parlementaire qui poursuit ses consultations sur les documents concernant une nouvelle politique québécoise en matière d'immigration, de diversité et d'inclusion.


Renforcer la valeur de l’égalité entre les sexes dans la définition d’un Québec interculturel, pluriel et inclusif

L’égalité entre les femmes et les hommes, la primauté du français et la séparation entre l’État et la religion constituent des valeurs prioritaires pour la société québécoise. Comme ces valeurs ne sont pas partagées par tous les pays, il est indispensable de s’assurer que les nouveaux Québécois développent un fort attachement à ces valeurs et soient ainsi mieux préparés à participer pleinement à la vie de notre société.

«Une société a le droit et le devoir de se prononcer sur des principes qu’elle entend faire respecter sur son territoire. La mise à jour de la politique en matière d’immigration est une occasion de spécifier les droits et responsabilités liés à la citoyenneté québécoise», a rappelé Michèle Sirois.

Pour PDF Québec, il faut redéfinir l’interculturalisme pour  y inclure de façon explicite  les trois valeurs fondatrices  du Québec dans les principes directeurs. Ces valeurs doivent devenir  les assises de l’interculturalisme québécois et de la nouvelle politique proposée.


Réaffirmer le caractère laïque des institutions

Pour la société québécoise, l’égalité signifie que les femmes et les hommes bénéficient de conditions égales pour exercer pleinement leurs droits, pour exploiter leur potentiel et par là-même contribuer à l’évolution politique, économique, sociale et culturelle du Québec. Or, toutes les religions monothéistes préconisent un traitement différencié selon les sexes, accordant aux femmes un statut inférieur. Qui plus est, les accommodements religieux peuvent parfois encourager les communautés à faire des demandes qui briment les droits des femmes et qui, faute de balises claires, sont parfois acceptées par les responsables des institutions ainsi interpellées.

«Ainsi, par respect pour la dignité des femmes et dans le but de faciliter une participation pleine et entière de toutes à la société québécoise, PDF Québec recommande de faire primer les droits des femmes sur les prescriptions religieuses et d’officialiser la laïcité des institutions publiques dans la Charte des droits et libertés de la personne», ont affirmé  Michèle Sirois de même que Nadia El Mabrouk et Salimata Sall, deux néo-Québécoises, membres de PDF Québec qui accompagnaient Mme Sirois.

PDF Québec avance des recommandations concrètes pour faire face à l’intégrisme religieux et à ses répercussions sur l’ensemble des immigrants québécois, lesquels sont très majoritaires dans leur désir de contribuer de façon positive à la société québécoise.


PDF Québec veut consolider la cohésion sociale et éviter les fractures sociales

Enfin,  PDF Québec fait plusieurs propositions pour hausser la participation économique des femmes immigrantes. Il faudrait notamment mettre en place de nouveaux mécanismes favorisant la sécurité économique, la francisation, une meilleure mobilité et des services de garde mieux adaptés à la situation des femmes immigrantes. Il faudrait également prévenir les ghettos d’emplois dans lesquels se cantonnent un certain nombre de femmes de communautés culturelles. 

En outre, pour favoriser l’intégration en emploi tant des hommes que des femmes, PDF Québec recommande d’adopter un nouveau principe d’imputabilité et des mécanismes pour s’assurer que les employeurs qui demandent d’augmenter grandement le volume d’immigrants assument pour une grande part les responsabilités afférentes à leur embauche effective. Enfin, il faudra régler une fois pour toutes la question de la reconnaissance des diplômes tant par le ministère de l’Immigration que par les institutions d’enseignements et les employeurs.

PDF Québec (Pour les droits des femmes du Québec) est un groupe féministe, mixte, citoyen et non partisan qui défend les droits des femmes.

 

(Publicité)