Un Québec indépendant pour un développement économique intelligent

2015/02/24 | Par Martine Ouellet

L'Électrification des transports

Le développement économique intelligent, c'est opter pour l'électrification des transports plutôt que le modèle basé sur le pétrole. Le Québec a toutes les ressources pour devenir un leader mondial dans ce domaine et exporter son savoir-faire.

Nous devrions nous donner comme objectif d'atteindre 200 000 voitures branchables pour 2022 et 1 million pour 2030, en plus des autobus scolaires et municipaux électriques. Nous avons des centres de recherches de niveau mondial, une industrie manufacturière émergente de composantes électriques, une industrie de matériaux de transport bien établie, nous fabriquons des bornes de recharge, nous avons de l'énergie renouvelable en abondance à prix compétitif et le sol québécois contient du lithium et des terres rares, éléments que l'on retrouve dans les batteries. 

Le développement économique intelligent, c'est utiliser nos ressources minérales et forestières comme levier afin d'augmenter significativement la transformation sur notre territoire. Du côté de la forêt, il faut pousser la charte du bois encore plus loin en ajoutant le secteur industriel et celui des transports. Augmenter les activités de transformation au Québec, c'est renforcer notre tissu industriel, c'est créer un pont avec le secteur manufacturier, l'un des piliers d'une économie forte.

Le développement économique intelligent, ce n'est pas le projet d'Énergie Est, de trains ou de bateaux pour transformer le Québec en autoroute d'exportation des sables bitumineux. Ces projets ne procurent pas de réel bénéfice pour le Québec, mais génèrent de grands risques environnementaux! Ce n'est pas au Canada d'imposer son pétrole au Québec, mais à nous de choisir notre propre politique énergétique en fonction de nos intérêts et de ceux de la planète.


Hydro-Québec pour l'international et pour les régions

Le développement économique intelligent, c'est remettre sur pied Hydro-Québec International. Notre centre de recherche de renommée internationale à Varennes, l'IREQ, nos ingénieurs et nos fournisseurs d'équipements et de services de haut niveau sont des atouts. Il faudra également redonner à Hydro-Québec le mandat de travailler avec les régions pour maximiser les retombées locales et régionales.

Le développement économique intelligent, c'est rapatrier le développement de l'industrie éolienne chez Hydro-Québec. À l'avenir, ce sera à Hydro-Québec de mener à terme les projets d'éoliens en collaboration avec les communautés locales. La division Hydro-Québec Éolien (HQÉ) devra être créée et son bureau-chef sera situé dans l'est du Québec.


Un pays pour posséder tous nos outils

Le développement économique intelligent, c'est posséder tous les outils nécessaires pour nous développer en fonction de nos intérêts. Nous devons compter sur nos forces que sont l'innovation, notre dynamisme culturel, notre système coopératif, notre économie diversifiée de petites et moyennes entreprises, nos ressources naturelles renouvelables, le réseau panquébécois des cégeps et des universités, la solidarité sociale et le maintien d'un État fort au service des Québécois. Pour avoir le plein contrôle de notre économie via nos lois, nos impôts et nos traités, nous devons faire du Québec un pays, c'est aussi ça le développement économique intelligent.

(Publicité)