Un lobbyiste du pétrole attaque la crédibilité du documentaire « L’or du golfe »

2015/04/16 | Par IXION

Quelques jours avant sa sortie commerciale à Montréal et à Québec, le documentaire « L’or du golfe » de Ian Jaquier avec Kevin Parent a vu sa crédibilité attaquée par le président de Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ), un organisme inscrit jusqu’à tout récemment au registre des lobbyistes du Québeci pour y défendre l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures au Québec, ainsi que les pipelines.

Alors qu’il était l’invité de Gérald Fillion à RDI économieii le mardi 14 avril 2015, Éric Tétrault, président du MEQ, a affirmé que le documentaire «contient des faussetés et des raccourcis » sans toutefois être en mesure d’étayer ses propos malgré les questions répétées de l’animateur Gérald Fillion.

Pressé de donner des détails sur les coûts de l’exploitation d’un puits de pétrole, M. Tétrault s’est borné à dire que : « C’est le meilleur projet qu’on a sur la table pour créer de la richesse, faire du développement économique, faire de l’exportation, soutenir l’emploi. [...] C’est une richesse collective qui va profiter à tous. Seulement avec les redevances, même s’il n’y avait aucun emploi de créé dans le pétrole, je dis qu’on est déjà gagnant avec l’enrichissement de l’état québécois. »

Le réalisateur Ian Jaquier, qui a interviewé plusieurs dizaines d’experts, de citoyens et même des gens de l’industrie, souligne la vacuité des propos du président de MEQ : « Je viens du monde de l’économie et de la finance. J’ai fait HEC Montréal. Quand j’entends M. Tétrault dire que le pétrole va enrichir la province en avouant à mi-mot qu’il y aura peu d’emplois créés, j’aimerais qu’il me dise sur quels chiffres il se base ! »

L’auteur-compositeur-interprète KevinParent, qui est aussi l’initiateur et le narrateur du documentaire, souligne : « Notre but c’est que les spectateurs voient le film et se fassent leur propre idée sur le pétrole au Québec. »

Le producteur Michel Lam a aussi réagi : « à quelques jours de la sortie commerciale du film, on peut s’interroger sur les motivations d’attaquer avec si peu d’arguments la crédibilité d’un documentaire. Il faut croire que le film en dérange certains. »

Après 4 ans de recherche rigoureuse, le film s’attarde longuement sur les enjeux sociaux économiques de la filière pétrolière au Québec et pose des questions légitimes sur les promesses d’enrichissement de la province véhiculées par le gouvernement et l’industrie. Il sera projeté au Cinéma Cartier à Québec dès le 16 avril et au Cinéma Excentris à Montréal dès le 17 avril. Le réalisateur et des experts seront présents aux projections pour répondre aux questions des spectateurs.


PROJECTIONS :

À compter du 16 avril  Québec, Cinéma Cartier

À compter du 17 avril Montréal, Excentris

26 avril Portneuf, Festival du film sur l’environnement 

22 mai I^les-de-la-Madeleine 

L’or du golfe a été produit par Laterna Films avec la participation du Fonds des médias du Canada, des programmes de crédits d’impo^ts provincial et fédéral, de la SODEC et du Fonds Bell, en collaboration avec ICI Radio-Canada, ICI RDI et ICI Explora. Le film est distribué par Les Productions du Rapide-Blanc.

Site du film: http://ordugolfe.radio-canada.ca/film Site du jeu:http://ordugolfe.radio-canada.ca Bande-annonce: http://vimeo.com/120164373 Facebook:http://www.facebook.com/ordugolfe

i Le mandat du MEQ lié au pétrole venait à terme le 31 mars 2015, tel qu’indiqué au registre des lobbyistes du Québec :http://bit.ly/1NJ59YG
iiLien de l’entrevue à RDI économie 14 avril 2015 :http://bit.ly/1EFXGUy 

(Publicité)