Docu-web sur André Laurin

2015/06/05 | Par Ferrisson

La série Web-Télé «Les Militants» (http://ferrisson.com) vous propose cette semaine une émission consacrée à André Laurin.

André Laurin a eu deux passions dans sa vie.  La musique et la CSN.  La maladie lui ayant enlevé toutes possibilités de poursuivre sa carrière d’hautboïste, il s’est dévoué corps et âme pour ses semblables. La CSN lui a permis d’aller au bout de ses rêves.  Il est donc normal qu’il se soit totalement identifié à cette organisation et qu’il l’ait défendue contre vents et marées jusqu’à la fin de sa vie.

 D’ailleurs, lorsqu’il a reçu son Doctorat Honoris Causa des mains de M. Brière, recteur de l’Université Laval, il a tenu à en faire l’historique pour expliquer aux jeunes l’héritage légué au peuple québécois par la CSN.

 Il a profité de cette occasion également pour lancer un défi aux étudiants gradués.  Il leur a expliqué quels espoirs il fondait sur eux.  Voici un bref résumé de son exposé:

 «La société de demain dans laquelle vous tous aimeriez vivre sera celle que vous commencerez à construire dès aujourd’hui. Dans toutes les sociétés, malheureusement, il y a des femmes et des hommes qui se contentent d’assumer leur rôle, d’exercer leur profession de manière individualiste. Si c’est votre cas, vous hériterez d’une «société immobile» et vous l’aurez méritée. N’allez jamais vous plaindre.

 Par contre, si ce n’est pas ce que vous entrevoyez, et bien devenez des agents de changement. J’aimerais vous voir rêver ce que serait votre société de demain. Si chacun et chacune d’entre vous pouvait préparer un seul projet de changement valable qu’il ou elle réaliserait durant sa carrière ou sa vie, le Québec deviendrait l’endroit numéro un du mieux-être mondial.

 Il est primordial de retenir que l’esprit d’initiative orienté par les valeurs non économiques «est neutre» pour l’avancement de la société et que l’innovation doit être créatrice de richesse sociale, au-delà de la richesse personnelle. Sans cette condition, il n’y a pas de véritable développement qui est, par définition, augmentation du niveau de vie pour l’ensemble de la population, et non seulement pour un petit groupe.»

André Laurin, ce monument de la social démocratie québécoise nous a quitté le 2 décembre dernier. Le servie religieux et l’inhumation se feront le 12 juin 2015 à l’Église St-Charles Garnier située au 1215, Avenue du Chanoine Morel à Québec.


Ferrisson salue ce fier bâtisseur en vous invitant à visionner l’entrevue qu’il nous a accordée les 25 novembre 2013 et 6 mars 2014 à l’adresse : http://ferrisson.com/andre-laurin-csn/ ou sur la chaîne Youtube à :

http://tinyurl.com/qy79lo6
 Durée : 2 x 27 minutes
Enregistrement : 25 novembre 2013 et 6 mars 2014
Mise en ligne : Automne 2014

(Publicité)