Sommet des femmes : la réponse des partis politiques

2016/03/08 | Par Rose St-Pierre

La Coalition Avenir Québec

« On se sent petit dans ses souliers quand on parle devant plus d’un millier de femmes. J’imagine que c’est un peu comme ça que se sentent les femmes au sein d’organisations majoritairement masculines. C’est une expérience que tous les hommes devraient vivre », a déclaré d’entrée de jeu François Legault

Au nom de la CAQ, il a pris les engagements suivants:

  • Scrutin proportionnel mixte avec un quota de 50 % de femmes sur les listes;
  • Conseil des ministres paritaire;
  • Parité pour les sous-ministres;
  • Mettre fin aux nominations partisanes dans les CA publics et parapublics et changer les lois pour que ces CA soient paritaires.

 

Parti Québécois

« Je suis convaincu que notre avenir comme nation passe par l’égalité de faits réelle et systémique entre les hommes et les femmes », a déclaré Pierre-Karl Péladeau.

Au nom du PQ, il a pris les engagements suivants:

  • Créer un comité parlementaire mixte afin d’élaborer des propositions de zone paritaire pour les candidats au PQ lors des prochaines élections;
  • Examiner les réformes du mode de scrutin;
  • Exiger la parité au sein du conseil des ministres et au sein des CA d’organisations gouvernementales et paragouvernementales;
  • Exiger la parité dans les CA d’institutions qui souhaitent obtenir un contrat public;
  • ​Réfléchir sur l’instauration d’un congé de maternité pour les députés;
  • Travailler sur un programme d’aide à domicile pour aider les jeunes élus qui ont des enfants;
  • Offrir un service de garderie lors des conseils nationaux.

 

Québec solidaire

« Nous sommes héritières de nombreuses luttes. C’est pour cela que nous devons continuer à agir ensemble. Dans le respect des stratégies diversifiées. Nous devons trouver des terrains d’entente et avancer avec la volonté d’inclure. Ensemble, nous avons tout le pouvoir que nous voulons prendre », a déclaré Françoise David.

Au nom de Québec solidaire, elle a pris les engagements suivants :

Exiger que le gouvernement réalise une réforme en profondeur de la fiscalité;

Appuyer financièrement les organismes féministes;

Offrir une aide pour la diversité sexuelle : le nouvel enjeu féministe du 21e siècle;

  • S’engager que, sous un gouvernement de QS, une ministre responsable de la condition féminine dirigera un ministère transversal qui s’assurera que toutes politiques gouvernementales soient bonnes pour les femmes;
  • Militer pour le revenu minimum garanti;
  • Appuyer un mode de scrutin proportionnel mixte avec liste d’alternance homme femme;
  • Réinvestir massivement dans les services publics;
  • Privilégier une analyse différenciée selon les sexes pour tous projets de relance économique au Québec.

(Publicité)