Le Québec est aussi anglais, selon le premier ministre du Québec!

2017/02/06 | Par Impératif français

Lors d’une déclaration solennelle, tout à fait justifiée et nécessaire, à la suite de l’attentat meurtrier survenu dans une mosquée de Québec, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a, une fois de plus, fait table rase de la politique linguistique du Québec et de sa langue officielle, le français, en choisissant, dans son discours, de mettre sur un pied d’égalité et le français et l’anglais.

D’ailleurs, Impératif français a déjà dénoncé cette attitude de M. Couillard sur la scène internationale, attitude qui laisse croire au monde que le Québec est un État bilingue.

Évidemment, cette promotion d’un Québec bilingue, ici ou ailleurs, est inacceptable, mais là où le bât blesse encore plus, c’est lorsque le chef du « Parti québécois», Jean-François Lisée, entérine cette vision d’un Québec bilingue, alors même que Statistique Canada vient de confirmer que l’avenir du français est menacé au Québec.

Par conséquent, les propos suivants de M. Lisée, en appui au choix linguistique de M. Couillard, sont choquants et dépassent l’entendement : « Même si le français a un statut international, il faut admettre que l’anglais s’est imposé dans le monde. »

Force est de constater que M. Lisée idolâtre la langue anglaise au point d’en faire l’unique langue de référence dans le monde lorsque celui-ci affirme : « Il faut vivre dans le réel. Si on veut passer (au réseau américain) CNN et que tout le monde comprenne exactement ce qu’on a dire, et qu’on parle anglais, pourquoi pas? ».

De surcroît, M. Lisée ajoute l’insulte à l’injure lorsqu’il affirme : « Le monde regardait le Québec et c’était normal qu’il s’adresse en anglais (au monde). » Mais, si le monde ne regarde pas le Québec? M. Lisée a une réponse toute simple : « notre langue commune, c’est le français ».

Pour contrer cette banalisation de la diversité mondiale, de la francophonie et du Québec, Impératif français recommande à M. Lisée de se tenir debout, comme l’ont fait avant lui nombre de chefs du Parti québécois, parce que le Québec français est la pierre angulaire du Québec d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

En conséquence, les Québécoises et les Québécois, selon le président d’Impératif français, Jean-Paul Perreault, « n’ont pas à cacher qu’ils sont de langue française ici et sur la scène internationale »!

(Publicité)