12 travaux pour la survie de l’aérospatiale au Québec

2018/08/21 | Par Syndicat des Machinistes

À la fin de ce communiqué, vous trouverez une liste des 12 travaux proposés par le Syndicat des Machinistes pour assurer la survie de l’aérospatiale au Québec ainsi qu’un lien permettant de télécharger le document complet. En présentant notre série de recommandations moins de deux jours avant le déclenchement de l’élection, nous espérons faire inscrire l’avenir de l’industrie aérospatiale parmi les thèmes de la prochaine campagne. Nous tenons également à mentionner que le Syndicat des Machinistes endosse les propositions inscrites dans la plateforme électorale de la Fédération des Travailleurs du Québec (FTQ).


Citations du coordonnateur québécois du Syndicat des Machinistes, David Chartrand

 « Avec nos recommandations, nous voulons renverser le climat de cynisme et le mépris qu’ont provoqués envers l’industrie aérospatiale québécoise quatre années de débats et de partisannerie politiques à l’Assemblée nationale. Maintenant que nous sommes en élection, les partis politiques ont l’obligation de nous dire ce qu’ils entendent faire, pour que ce secteur clé de notre économie puisse continuer à faire vivre plusieurs dizaines de milliers de famille au Québec.»

« Notre industrie aérospatiale est en lien avec notre santé économique, la qualité de notre réseau d’éducation, nos conditions de travail, notre capacité d’innovation, notre génie créatif... Elle touche tellement de choses qui sont sous la responsabilité d’un gouvernement qu’il serait irresponsable qu’un parti politique n’ait pas de stratégie à nous présenter pour ce secteur s’il aspire à gouverner le Québec. »


Citation du Vice-Président canadien du Syndicat des Machinistes, Stan Pickthall

 « Avec nos recommandations, nous espérons faire plus que d’assurer la survie de l’aérospatiale et défendre ceux qui y travaillaient. Nous voulons améliorer les conditions de vie de l’ensemble des travailleurs et travailleuses du Québec et rappeler aux partis politiques qu’il faut tenir compte des intérêts de l’ensemble de la société et non pas uniquement celui des grandes entreprises si nous voulons arriver à faire de grandes choses pour nos citoyens. » 


Liste des 12 travaux


1. Répondre au défi de la main-d’œuvre qualifiée             
 Objectif :

  • Combler 16 800 postes d’ici 2025 pour remplacer les départs à la retraite et répondre à la demande en aérospatiale.
  • Valoriser et faciliter l’accessibilité de notre réseau d’éducation;
  • Briser les mythes entourant l’Industrie aérospatiale;
  • Favoriser le transfert des connaissances par l’implication des travailleurs expérimentés dans des programmes de mentorat

2. Soutenir et réaffirmer le mandat de nos écoles nationales d’aérospatiale
Objectif :

  • S’assurer de la qualité et de la complémentarité de la formation en aérospatiale
  • S’assurer que le contenu de l’ensemble des programmes de formation de la main-d’œuvre soit sous la responsabilité du Québec et qu’il en conserve le contrôle;
  • coordonner la formation en entreprises de façon à assurer la reconnaissance des acquis des travailleurs

 
3. Doter le Québec des moyens de faire face à la quatrième révolution industrielle             
Objectif :

  • Accélérer l’implantation de l’industrie 4.0 au Québec;
  • y développer notre savoir-faire  
  • améliorer le nombre de PME pouvant compter sur l’industrie 4.0 pour améliorer leur capacité de production.

 
4. Adapter le monde du travail à l’industrie 4.0  
Objectif :

  • modifier les lois du travail pour les adapter à l’industrie 4.0;
  • minimiser au maximum les impacts négatifs sur les travailleurs en lien avec l’implantation des usines du futur et de l’industrie 4.0

5. Favoriser la coopération et le développement efficace de partenariats au sein de l’écosystème aérospatial québécois.  
Objectif :

  • Sensibiliser les entreprises sur l’importance de développer une vision d’ensemble de l’écosystème aérospatial québécois;
  • Améliorer l’efficacité des partenariats entre les entreprises d’aérospatiale
  • Mettre en place les conditions gagnantes pour le développement d’un écosystème industriel résiliant et efficace.

6. Améliorer notre efficacité en matière d’innovation et de recherche et développement
Objectif :

  • Améliorer le taux de réussite des projets collaboratifs dans le secteur aéronautique;
  • Éliminer autant que possible les suspicions concernant le vol de secret industriel en révisant le contenu des contrats de partenariat sur l’innovation en aérospatiale.           

7. Créer une filiale québécoise d’entreposage et de récupération des aéronefs au Québec
Objectif :

  • Faire du Québec un leader dans le domaine de l’entreposage et de la récupération des aéronefs
  • Utiliser cette filiale dans le soutien d’activités de formations, de recherche et développement pour l’amélioration des composantes en aérospatiale et de revalorisation des matières recyclable.

8. Fixer un niveau de responsabilité sociale aux entreprises lors de démarche de délocalisation     
Objectif :

  • Faire assumer un coût social et économique aux entreprises qui délocalisent;
  • Améliorer l’encadrement des communautés et des travailleurs pour minimiser les impacts d’une délocalisation
  • compilation des données claires et complètes sur la délocalisation.

9. Lutter contre le travail précaire.
Objectif :

  • Éliminer le flou législatif qui crée un système de droit du travail à deux vitesses;
  • instaurer des programmes qui viseront à combattre le travail précaire;          

10. Soutenir la création d’un groupe de recherche sur l’aérospatiale québécois
Objectif :

  • Défendre les intérêts de l’ensemble de l’écosystème aérospatial québécois de la façon le plus neutre et objective possible;
  • produire du contenu pour nourrir les réflexions sur l’avenir de cette industrie au Québec;
  • intervenir sur la place publique pour défendre les intérêts du Québec dans le domaine aérospatial.

11. Mieux encadrer le marchandage à l’international des technologies et des savoirs québécois
Objectif :

  • Fixer les conditions qu’une entreprise devrait respecter avant de pouvoir exporter librement un savoir ou une technologie conçue avec l’aide du Québec;
  • Diminuer les impacts négatifs de l’internationalisation des entreprises sur nos avantages comparatifs.

12. Favoriser l’intégration et la valorisation de nos différents secteurs industriels et de nos savoir-faire
Objectif :

  • Faire croitre le nombre de produits et services qui arrivent au stade de la vente, de l’exploitation ou de l’exportation avec une signature québécoise.
  • Mieux intégrer nos différents secteurs industriels de façon à mieux utiliser nos ressources naturelles et notre capacité d’innovation

 
Vous pouvez télécharger notre document complet en cliquant sur le lien suivant https://we.tl/t-qYLwOQlRp9 . Notez que ces recommandations sont tirées d’un livre blanc qui sera présenté aux élus québécois durant les premiers mois de l’année 2019.

Le Syndicat des Machinistes est le plus important syndicat au monde en aérospatiale avec plus 184 000 membres répartis sur 1 000 conventions collectives.

Représentant depuis 1940 des dizaines de milliers de travailleurs et de travailleuses en aérospatiale au Québec, nous retrouvons aujourd’hui des membres des Machinistes au sein d’entreprises majeures comme Bombardier, Rolls Royce, Héroux-Devtek, Safran Landing  (Messier Bugatti Dowty), L3-MAS, AJ-Walter, Air Canada, Air Transat et Siemens.

(Publicité)