Laïcité : Ils ont réussi à nous faire taire

2018/09/21 | Par Françoise Breault

Une femme portant le hijab se présente comme candidate de QS. Tout le contraire de ce qu’est la laïcité. Et personne n’en parle.

Nous sommes en pleine campagne électorale et SILENCE sur ce sujet.

A force de nous taxer d’islamophobes, de racistes, de xénophobes, les islamistes (non équivalent à musulmans*) et ceux qui par ignorance leur font écho, ont réussi à nous faire taire.

Cette candidate ne veut surtout pas qu’on parle de son voile Ah, bon! Pourtant, la laïcité est ici heurtée de plein fouet : les candidat.e.s qui représentent le peuple se doivent d’être neutres. Question de respect! Tout comme on ne supporterait pas qu’un.e employé.e de l’état affiche un insigne de son parti politique.

Sur cette mise en veilleuse de la laïcité, une éclairante lettre ouverte aux députés de l’Assemblée nationale, intitulée Ne sabordez pas notre laïcité, écrite par Nadia El Mabrouk, Diane Guilbaut,  André Lamoureux et signé par plusieurs autres, a paru dans Le Devoir, du 13 mars 2018.

« C’est l’État qui est laïque, non les personnes ». Ce sophisme fut répandu par certains membres de Québec solidaire. Comme si un État pouvait exister de façon éthérée, en dehors des personnes qui le représentent.

Un État laïque est pourtant le meilleur garant de la démocratie : ses lois traitent également tous les citoyens : croyants et non croyants, en ne favorisant aucune religion, en garantissant la liberté de conscience à tous, en accordant les mêmes droits aux hommes et aux femmes, en respectant les orientations sexuelles de tous, etc. Ce socle commun est la meilleure garantie d’une paix sociale.

Les adversaires de la laïcité disent que c’est une façon de s’opposer au voile. Soyons clairs : les arguments pour la laïcité c’est une chose, ceux concernant le port du voile c’est autre chose. Cependant, comme les personnes qui s’opposent de façon la plus véhémente à la laïcité sont celles qui revendiquent le port du voile, même lorsque représentantes de l’État, force est d’aborder l’idéologie qui sous-tend leurs exigences.

En passant, avez-vous réfléchi à ce fait? Lorsque l’État islamique s’installait à un endroit, quelle était la première loi qu’il instaurait? Le port du voile. Il fait partie de l’idéologie islamique tout comme la charia.

En Turquie, la laïcité était inscrite dans la Constitution. Avec l’arrivée d’Erdogan, gouvernement islamique, un changement fut apporté dans la constitution et ne pas porter le voile est de plus en plus mal vu.

Sachant que l’instauration de la charia est le but des islamistes, voyons à long terme les conséquences sur nos lois.

Selon la charia, hommes et femmes ne sont pas égaux en droits : face à la Cour, (la parole d’une femme vaut la moitié de la parole d’un homme), face à l’héritage, face au divorce, face à la garde des enfants, etc.

Grâce à Mme Fatima Houda-Pépin, le gouvernement du Québec a réussi à bloquer  l’instauration de tribunaux islamiques, donc gérés selon la charia. Toujours grâce à Mme Houda-Pépin, l’Ontario l’a échappé belle, étant sur le point d’approuver ces tribunaux. 

Si un certain nombre de député.e.s islamistes, (qui prône le port du voile comme étant le signe d’une bonne musulmane) avait fait partie des politiciens à ce moment-là,  est-ce que la position de Mme Houda-Pépin aurait prévalue?   

La laïcité de l’État ferme la porte à ses dérives.

Réussir à faire taire un sain débat sur la laïcité (c’est-à-dire basé sur des arguments et non des insultes) est dangereux. D’ailleurs, les personnes qui ont recours aux insultes sont celles qui sont à court d’arguments.

Les personnes qui ne peuvent s’exprimer par des mots risquent de causer bien des maux en utilisant d’autres moyens que la parole.  

Faire taire un débat c’est favoriser l’extrême droite;  c’est leur ouvrir la porte.

 

*Note Bene :

Voici pourquoi le mot islamiste prête à confusion :

Une personne qui est de religion juive est un juif

Une personne qui a comme religion le catholicisme est un catholique

Une personne qui a comme religion l’islam est musulman.

Clarification importante : le mot islamiste désigne les personnes qui professent  une vision rigoriste de l’islam. Ce n’est donc pas équivalent à musulmans.

 

(Publicité)