Grève à la résidence St-Ambroise

2019/06/04 | Par Conseil central Lanaudière

Les membres du Syndicat régional des travailleuses et travailleurs en CHP-CSN de la résidence Le St-Ambroise déclenche la grève ce 3 juin.

En négociation depuis juillet 2018, les parties sont maintenant confrontées à une impasse des discussions. Malgré l’intervention d’un conciliateur du ministère du Travail, à la demande de la partie syndicale, les parties demeurent sur leurs positions respectives. Cette situation force donc les membres du syndicat à faire la démonstration de leur détermination et de leur solidarité par l’exercice de la grève.

« Notre objectif est d’en arriver à un règlement négocié. Nous demeurons même confiants d’y arriver. Nous sommes dans un secteur d’activités où les enjeux monétaires des négociations sont toujours litigieux. Dans le secteur des Centres d’hébergement privé, les profits sont souvent au rendez-vous sans pour autant se refléter en un partage équitable de la richesse qui, à moyen et long terme, favorise l’amélioration et le maintien de conditions de travail compétitives. Dans le cas qui nous concerne, le règlement de la négociation passe inévitablement par une ouverture de l’employeur en ce sens », souligne Christiane Tellier, présidente du Syndicat régional des travailleuses et travailleurs en CHP.

Le coeur du litige demeure donc la bonification des conditions salariales de la convention collective. L’employeur plaide l’incapacité de payer alors qu’il refuse tout exercice de transparence économique qui pourrait justifier telle incapacité. Tous les indicateurs économiques externes de l’entreprise laissent croire à la capacité financière favorable de l’employeur à rencontrer les demandes salariales syndicales. L’employeur prétend le contraire et refuse d’en faire la démonstration concrète et vérifiable. Dans un tel contexte, le syndicat n’a aucun moyen crédible d’exposer à ses membres les prétendues difficultés économiques afin de dégager, dans un esprit de transparence et d’ouverture, des mandats permettant de dénouer l’impasse des négociations. Excédées devant la fermeture de l’employeur les syndiquées n’ont plus aucune autre alternative que celle de l’exercice de la grève.

« Nous avons tous les outils nécessaires à la CSN pour aider, sans frais, les syndicats et les employeurs afin de travailler de façon transparente et confidentielle à trouver des solutions lorsque des difficultés financières les accablent. Devant l’absence d’engagements et de transparence de la part de l’employeur, les membres du syndicat ont toute la légitimité d’exercer la grève. Elles ont l’appui indéfectible du Conseil Central de Lanaudière pour soutenir leur lutte.

Les conditions salariales des CHP doivent être impérativement revues à la hausse. Ce sont des emplois à prédominance féminine. Des femmes engagées et professionnelles qui se donnent corps et âme au quotidien pour assurer une qualité exemplaire de soins. Mais elles bénéficient de conditions de travail difficile et peu enviables financièrement. Il va de soi pour nous de soutenir inconditionnellement leur chacune des luttes comme celles des travailleuses de la résidence le St-Ambroise, car elle contribue aussi, plus largement, à l’amélioration de la condition des femmes en emploi » souligne Patricia Rivest présidente du Conseil Central de Lanaudière.

Avant le déclenchement de la grève, la partie syndicale a soumis une offre globale de règlement à l’employeur. Cette proposition n’a toujours pas trouvé écho.

Au cours des derniers jours, les parties ont conclu une entente pour le maintien des services essentiels. Ladite entente entérinée par le Conseil des services essentiels et le tribunal administratif du Travail permet l’exercice de la grève tout en assurant la santé et la sécurité de la population et des résidents du Centre d’hébergement.

Les travailleuses vont exercer leur piquetage progressivement toute la journée aujourd’hui.

 

À propos

Le Centre d’hébergement privé Le St-Ambroise est situé au 298 route 343 à St Ambroise de Kildare. Le syndicat régional des travailleuses et travailleurs en CHP représente plus de 150 membres de la région Lanaudière, dont les 25 membres en grève de la résidence, Le St-Ambroise. Il est affilié à la fédération de la santé et des services sociaux CSN et au Conseil central de Lanaudière-CSN qui lui, représente près de 12 000 travailleuses et travailleurs répartis dans plus de 81 syndicats sur son territoire.

 

(Publicité)