Transport aérien régional : Perte de dessertes régionales

2020/01/20 | Par Bloc Québécois

Le porte-parole du Bloc Québécois en matière de transport, Xavier Barsalou-Duval, ainsi que les députés de Manicouagan, Marilène Gill, d’Abitibi-Témiscamingue, Sébastien Lemire, et d’Abitibi—Baie-James—Nunavik—Eeyou, Sylvie Bérubé, déplorent la perte des dessertes régionales de Pascan Aviation à Baie-Comeau, Rouyn-Noranda et Val-d’Or, faute de revenus pour être en mesure d’exploiter ces destinations.

« Il s’agit d’une immense perte pour les gens de la Côte-Nord et de l’Abitibi-Témiscamingue qui perdent l’un des seuls compétiteurs d’Air Canada pour les vols régionaux. Le ministre Garneau doit s’asseoir avec les acteurs du transport aérien régional afin d’éviter un monopole d’Air Canada qui est inévitablement coûteux pour les usagers. Les députés du Bloc Québécois sont prêts à travailler avec le ministre pour trouver des solutions », réclame Xavier Barsalou-Duval.

Rappelons qu’Air Canada possède déjà un quasi-monopole sur le transport aérien régional alors que Pascan ne possède que 5 % des parts de marché. Le Bloc Québécois craint qu’Air Canada profite de sa position dominante pour imposer des prix exorbitants pour les dessertes n’ayant aucune autre offre.

« Pascan était le seul transporteur autre qu’Air Canada à desservir Baie-Comeau. La desserte régionale est un service essentiel pour la vitalité de la région. Il est déplorable que les Nord-Côtiers se retrouvent avec un monopole sur les vols à partir de Baie-Comeau. La situation est particulièrement préoccupante », soutient Marilène Gill.

« La perte de Pascan va avoir un impact négatif pour les gens de l’Abitibi-Témiscamingue. Déjà qu’un billet aller-retour Rouyn-Noranda–Montréal peut coûter plus cher qu’un vol vers l’Europe ou la Floride, la situation ne va pas s’améliorer. Le ministre Garneau doit agir pour maintenir une offre diversifiée de vols pour les régions », explique Sébastien Lemire.

« La fin de la desserte à Val-d’Or est dommageable pour les gens de ma circonscription. Une moins bonne offre de transport aérien est nuisible à l’économie de notre région. Le gouvernement doit agir pour rendre le transport aérien régional plus abordable », demande Sylvie Bérubé.

Finalement, en plus du transport régional, Air Canada est en voie d’avaler l’un de ses principaux compétiteurs au niveau des vols internationaux, Air Transat.

« La nouvelle de la perte des dessertes de Pascan peut sembler anecdotique, mais elle s’inscrit dans un contexte global assez sombre pour les voyageurs. Ce qu’on voit, c’est qu’on se dirige vers une position dominante d’Air Canada sur l’ensemble des marchés. Cela aura une répercussion grave pour tous les Québécois et Québécoises puisqu’avec cette position, Air Canada sera libre de fixer des prix faramineux pour ses vols régionaux grâce aux profits engendrés par les vols internationaux. Il faut que le ministre Garneau prenne la situation au sérieux et agisse pour qu’on puisse éviter le pire » conclut le porte-parole du Bloc Québécois en matière de transport, Xavier Barsalou-Duval.

 

Crédit Photo : Jean-Phlippe Rivard

(Publicité)