Le pied à Papineau

2020/02/13 | Par Robin Philpot

Censure à la BBC: Congédiement du journaliste Jacques Matand pour une entrevue sur le Rwanda : Entrevue Patrick Mbeko

Alors que la BBC (tout comme Radio-Canada) fait la morale sur la liberté de presse, ce réseau d'État britannique vient de congédier le journaliste congolais, Jacques Matand, pour avoir réalisé une entrevue avec Charles Onana, PhD, auteur de Rwanda: La vérité sur l'Opération Turquoise (Artilleur).

Patrick Mbeko s'élève contre ce cas de censure évident. Il note que l'émission était en ligne depuis novembre. Personne dans la hiérarchie de la BBC ne s'en est plaint. Ensuite, le 7 février dernier, on congédie le journaliste Jacques Matand en disant que la BBC avait reçu une plainte de la part du Rwanda. Or, l'Ambassade du Rwanda à Londres et les autorités à Kigali nient carrément avoir fait une telle plainte.

Qui a intérêt à ce que le récit officiel sur le Rwanda, qu'on utilise pour légitimer l'illégitime régime de Paul Kagame, soit maintenu et qu'on ne questionne pas du tout ce récit? Patrick Mbeko rappelle que les États-Unis et le Royaume-Uni y tiennent mordicus, notamment en raison de leurs intérêts dans l'Afrique centrale, mais aussi de leur responsabilité dans la tragédie rwandaise.

Il note aussi le relatif silence des autorités congolaises qui sont très influencées (voir compromises) par Kigali.

Patrick Mbeko parle également du contenu du livre de Charles Onana, en rappelant le contexte du déploiement des troupes françaises en juin 1994 dans l'Opération turquoise. Il conclut que les accusations dirigées contre la France sur sa complicité sont sans fondement et que les archives que Charles Onana a scruté à la loupe en font la preuve.

Pour écouter l’entrevue, cliquez ici.

 

+ + +

 

Prof. Denis Rancourt VS le psychiatre Dr Louis Morrissette: plainte au Collège des médecins

Un combat digne de David contre Goliath se déroule au Québec et personne n'en parle. Le professeur Denis Rancourt a déposé une plainte au Collège des Médecins contre le psychiatre Dr. Louis Morrissette, qui est défendu par des avocats d'un grand bureau de Montréal.

La raison de la plainte: le psychiatre a réalisé une évaluation secrète de Denis Rancourt sans jamais communiquer avec ce dernier. Il le faisait pour le compte de l'Université d'Ottawa qui a monté un dossier visant à congédier Denis Rancourt. Le congédiement qui remonte à plus de 10 ans a été réglé à l'amiable l'an dernier. Et le principal intéressé, Denis Rancourt, a eu gain de cause.

C'est en cours de route que Denis Rancourt a appris que le Dr Louis Morrissette avait réalisé à son insu une évaluation psychiatrique dans laquelle il a conclu que M. Rancourt devait être banni du campus de l'Université d'Ottawa. Il a dû se battre pour obtenir une copie de l'évaluation qui était rien de moins qu'une atteinte grave à sa personne et à sa vie privée.

Dans cette entrevue, Denis Rancourt décrit le processus de plainte labyrinthique du Collège des médecins -- un processus qui s'applique à tout citoyen souhaitant faire une plainte. Il parle également des antécédents du médecin en question.

Denis Rancourt sera en audience devant le Conseil de discipline du Collège des médecins le 13 mars 2020, à 10 h, au 1250, boul. René-Lévesque O, à Montréal, suite 3905 (39e étage).

NOTE: L'AUDIENCE EST OUVERTE AU PUBLIC.

Pour écouter l’entrevue, cliquez ici.

(Publicité)