Ode au silence

2020/02/18 | Par Julien Beauregard

Prochainement, à la salle Paul-Buissonneau du centre culturel Art Neuf situé au parc Lafontaine dans le Plateau Mont-Royal, sera mise en scène la pièce Incendies de Wajdi Mouawad par Mariève Guérin du collectif multidisciplinaire 11heureonze.

Rencontrée pour l'occasion, madame Guérin a raconté à l'aut'journal que la troupe 11heureonze est fondée par une franche camaraderie et par un intérêt commun pour l'art. Certains sont passionnés de théâtre, d'autres le sont pour le cinéma, la photographie ou la musique. Leur blogue et leur page Facebook témoignent de ces différentes passions.

La pièce Incendies de Wajdi Mouawad est leur première mise en scène théâtrale. Elle a été montée une première fois en 2019 et présentée à Chambly.

Le choix de cette pièce s'est fait par son universalité et son caractère intemporel. La metteuse en scène évoque en substance la thématique de la guerre, mais aussi les silences évocateurs.

Pour ceux qui n'ont pas lu la pièce, qui n'ont pas vu la mise en scène originale de 2003 ou le film de Denis Villeneuve, rappelons que c'est le récit de jumeaux chargés d'accomplir les voeux testamentaires de leur mère, Nawal, ceux de retrouver leur père qu'ils croyaient mort et leur frère dont ils ignoraient l'existence afin de leur remettre à chacun une enveloppe.

Le récit de cette mère québécoise d'origine arabe est celui que vivent les immigrants de première génération marqués par la guerre qui les a chassés de chez eux. C'est également celui du mutisme qui les sépare de leurs enfants, celui dans lequel Nawal s'est réfugié. Cette quête de vérité permettra aux enfants de franchir le pas dans cette distance qu'entretenait le traumatisme de leur mère.

Mariève Guérin a accordé une attention particulière aux choix musicaux ainsi qu'à d'autres éléments audiovidéos accompagnant la pièce. Elle souligne toutefois, deux fois plutôt qu'une, l'importance accordée aux silences dans cette pièce. On comprend pourquoi.

Cette pièce s'inscrit dans une tétralogie sur le thème de l'origine. Quant à savoir pourquoi elle a une telle longévité, on peut bien sûr évoquer l'adaptation exceptionnelle de Denis Villeneuve, mais aussi le travail de ces nombreux enseignants qui la donnent à lire à leurs élèves étant donné ses qualités littéraires.

En effet, des liens évidents existent entre cette pièce et celle du cycle thébain de Sophocle (Oedipe-roi, Oedipe à Colonne et Antigone) bien que Wajdi Mouawad lui-même refuse de dire qu'il a fait une relecture de ces classiques grecs. Il n'en demeure pas moins incontestable que leur caractère universel pour l'un et l'autre est évident et on serait fou de s'en passer.

 

Incendies
texte de Wajdi Mouawad
mise en scène de Mariève Guérin
avec Mélanie Roy, Marion Leduc, Jean-François Lallier-Roussin, Mariève Guérin, Johnny Cortes, Émilie Marcil, Martin Leduc, Marie-Josée Rivard, Alexis Lebel, Cindy Hunter, Stéphane Blain, Luc Dessureault et Kevin Rodrigue
Lapièce sera présentée du 19 au 23 février à la salle Paul-Buissonneau du centre culturel Art Neuf

billetterie : https://www.weezevent.com/incendies-4
site Web : https://11heuresonze.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/11heuresonze/ 

 

 

(Publicité)