Pour l’abrogation des lois canadiennes anti-blasphème

Libres penseurs athées (LPA), association qui prône la laïcité et la défense des droits des athées, condamne l’affreuse attaque récente sur la revue satirique française Charlie Hebdo lors de laquelle deux commandos bien armés et très professionnels ont fait 12 morts, y compris huit journalistes et deux policiers, avant de crier « Allahou Akbar » et se vanter d’avoir vengé le prophète Mohamed pour ensuite s’enfuir à travers les rues de Paris. Charlie Hebdo avait déjà été la cible de menaces islamistes et était sous surveillance policière.

Il s’agit d’un événement tragique et barbare. Nous présentons nos condoléances aux proches, aux collègues et aux familles des défunts et des blessés.

Au-delà de la douleur et du deuil face à cette épouvantable extinction de vies humaines, le geste des commandos constitue une atteinte aux libertés fondamentales de tous les humains : la liberté de conscience, la liberté d’expression, la liberté de presse, la liberté de s’informer. C’est un coup pour l’obscurantisme et pour le dogmatisme.

En tant que Canadiens, notre meilleure réponse possible afin de rendre hommage aux victimes de cette attaque et à leur héritage serait d’abroger l’article 296 du Code Criminel qui fait du « blasphème » un crime, et de travailler avec acharnement pour l’abrogation de toutes les lois de tous pays qui criminalisent le « blasphème » ou l’apostasie.

Nous devons aussi supprimer l’alinéa 319(3)(b) de la rubrique Propagande Haineuse du Code Criminel car cette phrase accorde au discours religieux le dangereux privilège d’une exemption, permettant d’exprimer des propos haineux avec impunité.

Il faut se rappeler que les livres dits « saints » comportent parfois des incitations à la haine ou à la violence contre certains groupes tels que les incroyants.

C’est effectivement cette prétention de détenir des droits absolus, affichée par les autorités religieuses et par un grand nombre de croyants, cette attitude selon laquelle leurs dogmes auraient préséance sur toute loi, seraient plus importants même que la décence humaine, qui est à l’origine de cette attaque sur Charlie Hebdo.