Langue

Par MQF

Il n’y a pas d’excuse. On veut de l’action pour le français à Montréal !

Les élections du premier octobre ont produit un résultat inespéré et historique

Un reportage de notre correspondant à la manifestation des Franco-Ontariens à Ottawa

En Ontario, entre 1996 et 2016, le taux d'anglicisation nette des francophones selon la langue maternelle a augmenté de 38,6 à 41,3 %.

À ce mépris et cette provocation, le Québec se doit de répondre

Une conséquence du recul de l’enjeu constitutionnel et politique sur l’avenir du Québec