Langue

La communauté anglo-québécoise d’origine ethnique britannique ne comptait plus que 251 000 personnes en 2011

Cet article a été rédigé pour la revue l’Action nationale de Juin-Septembre 2018 dans le cadre d’un dossier spécial pour les élections d’octobre 2018

Elle dénonce le précédent du test oral en anglais pour devenir premier ministre

Poussée par la dépolarisation du monde et la montée en force de l’Afrique

Par MQF

Pour ne pas contribuer au déclin du français au Québec

Faute d’une analyse différentielle des cégeps francophone et anglophone