Appui conditionnel à GNL Québec du conseil municipal de Saguenay

2021/04/07 | Par Coalition Fjord

Lors de la dernière réunion du conseil municipal de la ville de Saguenay, une résolution d'appui conditionnel à GNL Québec et Gazoduq a été votée. La Coalition Fjord s’étonne de voir une telle résolution alors que madame la Mairesse Josée Néron a réitéré à de nombreuses reprises que l’appui de la ville envers le projet serait conditionnel à un avis favorable du Bureau d’audience publique en environnement (BAPE). Une telle résolution ne respecte pas l’engagement de la mairesse, car les conclusions du rapport du BAPE sont limpides : « (...) la somme des risques afférents au projet dépasse celle de ses avantages » (Faits saillants, page 4).

Ce qui s’est passé durant la séance

Inscription à l'aut'hebdo : https://lautjournal.info/newsletter/subscriptions

La séance du conseil municipal fut un cafouillage incroyable qu’il nous semble tout d’abord nécessaire de clarifier en amenant quelques éléments de contexte. 

La résolution initialement proposée était la suivante :

« QUE le conseil municipal de la Ville de Saguenay appuie le projet GNL Québec. » 

La résolution finalement adoptée est la suivante :

« QUE le conseil municipal de la Ville de Saguenay appui le projet GNL Québec dans la mesure où il respecte les exigences environnementales du Ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, et dans la mesure où il est autorisé par le gouvernement du Québec. » 

 

Les conditions du Ministre ne sont pourtant pas atteintes 

Or, tel qu’annoncé par monsieur le Ministre Benoit Charrette lors du dépôt public du rapport du BAPE, les trois conditions pour que le gouvernement accepte le projet ( 1- que le projet s’inscrive dans la transition énergétique, 2- que le projet réduise les GES à travers le monde et 3- que l’acceptabilité sociale soit au rendez-vous) ne sont pas atteintes d’après l’analyse du BAPE.

Dans le résumé du rapport, les commissaires du BAPE sont très clairs : 

« La commission est d’avis que le gouvernement ne peut escompter des réductions nettes de GES au niveau mondial. La valeur de référence associée au projet qui devrait être retenue pour la prise de décision gouvernementale serait plutôt un ajout net d’émissions de GES, bien que la commission ne puisse l’établir de manière précise.» (Faits saillants, page 4)

 

Un appui au projet GNL/Gazoduq inutile, incohérent et antidémocratique

Selon Adrien Guibert-Barthez, co-porte-parole de la Coalition Fjord, « La résolution votée est complètement incohérente. Le conseil offre un appui hypothétique au projet de GNL Québec alors qu’il est très clair que le BAPE rabroue ce projet. L’appui au projet, même conditionnel, est donc inutile. »

Pour la Coalition Fjord, il est évident que la résolution votée par les conseillers et conseillères n’est pas un appui au projet de GNL Québec. La première résolution d’appui inconditionnel a été battue!  Le conseil municipal appuierait donc le projet GNL Québec, mais avec des conditions impossibles à atteindre pour l’entreprise. 

Pour finir, la Coalition Fjord demande plus de considération pour les citoyens et les citoyennes de la ville de Saguenay. L’ajout de dernière minute du point à l’ordre du jour et l’impossibilité pour les citoyen.ne.s de poser des questions sur celui-ci est un manque de respect envers la population. Dans un contexte où les opinions sur l’enjeu sont polarisées, le conseil de ville aurait dû faire preuve de plus de prudence.

Pour voir les débats menant au vote de la résolution (à partir de 2h25min)

L’ordre du jour


Dans la même catégorie